Collège Les Bouvets - Puteaux
Site de l'académie de Versailles

Accueil > Enseignement > Histoire / Géographie > Les 4e regorgent d’idées pour donner un nouveau souffle à la ville de Détroit (...)

Les 4e regorgent d’idées pour donner un nouveau souffle à la ville de Détroit !

samedi 4 février 2017 par Mme Zeiger

Les 4e 1, 2, 3 et 4 ont travaillé en Géographie sur la ville de Détroit, qui est une shrinking city = ville qui « rétrécit » (dans le cadre du chapitre sur « L’urbanisation du monde »).
Dans un 1er temps, ils ont fait des recherches sur Google Earth, en suivant les lieux du tournage du clip d’Eminem, Beautiful. Ils ont pu constater une ville en souffrance, mais qui se relève en reconstruisant certains lieux publics.

Dans un contexte mondial d’élections, leur 2nd défi était de se mettre dans la peau d’un candidat aux élections municipales de la ville. Le discours politique étant au coeur des campagnes, leur objectif était d’en écrire un pour présenter la situation actuelle de Déroit, de mettre en valeur les innovations qui sont déjà à l’oeuvre et d’en proposer d’autres. L’objectif est de réinventer la ville !

Ci-dessous, la sélection du ou des meilleurs discours par classe :

Classe de 4e1 : Discours de Magali Poupon et de Claire Pelletier

Je me présente aux élections municipales pour améliorer notre ville.
Les conditions de vie actuelle sont déplorables ; voyez plutôt : 300 000 emplois manufacturiers en 1960, et maintenant 25 000. Par conséquent, les habitants sont partis.
- En 1950, il y avait 2 millions d’habitants et aujourd’hui nous sommes 700 000 ; et nous devons supporter une dette de 18,5 milliards de dollars.
- La criminalité à Détroit est la plus élevée du pays. De plus, les effectifs de police ont été réduits de 40% au cours des 10 dernières années. Il faut compter en moyenne une heure pour que la police intervienne contre 10 minutes dans le reste du pays.
- Des quartiers sont désaffectés et en friches. Les usines désertes servent de refuge à 13 000 sans-abris. Le trafic de drogue est devenu le principal moteur de l’économie.
- Aussi, il y a une forte ségrégation raciale, des centaines de milliers de blanc sont partis dans le Nord, refusant de partager leur ville avec des noirs.

Que faut-il faire pour notre ville ?
- Nous avons les usines d’automobile, nous pouvons rénover les usines pour les faire revenir, les transformer en salle de spectacle ou les raser pour récupérer les terrains et construire, par exemple, des jardins.
- On pourrait faire revenir les touristes en mettant en valeur le Lac Michigan.
- Attirer les grandes entreprises comme Google ( Google Car) et faire venir de petites entreprises qui inventeront de nouvelles voitures. Cela créera beaucoup de travail.
- Des bâtiments délabrés pourraient servir de décors de cinéma. On pourrait en faire un festival.
- Aussi, il ne faudra plus faire de différences entre les blancs et les noirs, en réattribuant appartements et emplois.
- On créera une grande université de musique car les jeunes aiment beaucoup le rap. Beaucoup d’étudiants de notre ville s’investiront dans ce style de musique.
- Enfin, on promet de mieux gérer les finances de la ville et son entretien.

Voici mon programme. Votez pour moi !

Classe de 4e2 : Discours de Jénie et de Naïla

Chers citoyens de Détroit,

Comme vous pouvez le constater, notre ville est actuellement et malheureusement en période de crise : elle est devenue une shrinking city.
Notre situation économique se dégrade depuis 1960 avec le déclin de l’activité automobile. Les emplois manufacturés étaient au nombre de 300 000 alors qu’aujourd’hui il n’en reste que 25 000.
De plus, il y a une baisse incroyable de la population : notre ville est passée de 2 millions d’habitants en 1950 à 700 000 de nos jours.
On ajoute à ce bilan une dette de 18,5 milliards de dollars due à une mauvaise gestion financière de la ville !
Ce n’est pas tout !
A cause de la diminution des effectifs de police de 40% durant la dernière décennie, la police prend en moyenne 1 heure pour intervenir contre 10 minutes dans le reste du pays.

Notre société est ségrégationniste et inégalitaire.
Elle est fractionnée, divisée : dans le Sud ( au Sud d’Eight Mile Road), se trouvent les populations noires à 82% et pauvres : la situation est telle que 1/3 des habitants vit sous le seuil de pauvreté.
Les usines abritent 13 000 sans-abris.
Ne voudriez-bous pas qu’ils aient une vie meilleure ?

Au Nord où se trouvent les populations blanches et riches. L’environnement est mieux entretenu : les boutiques y sont prospères et les maisons fraîchement repeintes. Ces quartiers sont composés à 83% de blancs et les foyers possèdent un revenu moyen 2 fois supérieurs à celui des résidents du Sud. C’est de la ségrégation socio-spatiale.

Que faire pour arranger la situation ?
On ne peut pas critiquer ce qui a été accompli jusque là.
- Par exemple, le film Lost River de Ryan Gosling, tourné à Détroit, a permis de promouvoir notre ville et d’attirer de nombreux touristes et cinéastes.
- Le concept de l’urban farming est également positif : Les friches industrielles et les logements à l’abandon ont été réutilisés afin de développer l’agriculture urbaine. Ces cultures de fruits et de légumes nous permettent de consommer une nourriture plus saine toute l’année comparée à ce que l’on peut trouver dans les supermarchés. Si nous sommes efficaces, nous pourrons exporter nos productions dans d’autres Etats voire même dans d’autres pays.

Là, je vais m’adresser plus particulièrement aux personnes aisées.
Vous savez que de nombreuses personnes n’ont aucun lieu pour vivre. Elles peuvent s’en sortir, cela permettrait à la ville d’évoluer. Mais il faut franchir l’étape de la réintégration, qui vous demandera d’être solidaires, généreux.
Bref : quelqu’un de bien.
Si vous voulez que l’on sorte de cette impasse, vous devrez faire quelques concessions. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour qu’un maximum de sans-abris puissent vivre dans les logements vides existants et rénovés.

Pour conclure, ma priorité : c’est vous !

Classe de 4e2 : Discours d’Ana

La situation actuelle à Détroit est catastrophique.
La ville a longtemps été considérée comme le symbole de la prospérité américaine : elle était le berceau de l’automobile triomphante.
Mais, depuis la fermeture des entreprises, elle connaît une chute du nombre d’emplois et un taux de chômage qui ne cesse d’augmenter : on parle de désindustrialisation. Cette situation a un impact capital sur la vie des habitants américains qui y vivent. En effet, la ville, qui perd sa population et ses entreprises, a 1/3 de ses habitants qui vit sous le seuil de pauvreté : leur situation est terrible et cela se voit grâce à leurs maisons. Effectivement, on remarque que les immeubles restants ne plus que des coquilles vides et calcinées ; les rues sont jonchées de déchets et de carcasses de voitures...

Détroit souffre d’une forte inégalité socio-spatiale, entre les noirs et les blancs.
Trouvez vous cela juste ? PAS MOI !
Les émeutes raciales qui ont ébranlé la ville en 1967 restent de nos jours marqué dans les mémoires de la population. Depuis ces conflits, des milliers de personnes « blanches » ont quitté le centre de Détroit, refusant de cohabiter. Il y reste essentiellement des populations noires (82%), pauvres, dans le Sud.
Les quartiers sont divisés et différents : ceux des noirs sont pauvres, leurs maisons délabrées, et leur qualité de vie est intolérable. Tandis que les blancs, situés au Nord, possèdent des habitations entretenues...
Ces différences ne doivent pas exister : je suis totalement contre !
A cause de tout cela, la délinquance et le trafic de drogue se sont installés.

Nous devons nous reprendre en mains.
Nous devons sauver notre ville !

Pour cela, reconstruisons les monuments détruits ! Comme le Tiger Stadium : il a été détruit car délabré, et nous l’avons rénové ! N’est-il pas mieux ?

J’ai un objectif : oublier le passé et construire le futur. Un enjeu de taille n’est-ce pas ? Mais pourtant pas impossible.
- Nous allons déconstruire les maisons afin de récupérer les matériaux qui seront recyclés.
Cette méthode nous permettra de rapporter des millions de dollars et fera appel à beaucoup de main d’oeuvre, créant de l’emploi.
- Détroit est également devenue le terrain le plus exploité par les cinéastes. Cela redonnera vie à la ville et attirer des touristes.
Pourquoi ne pas continuer dans cette voie ?
- De plus, nous continuerons à développer l’urban farming qui permet de leur offrir une nourriture plus saine. C’est une excellente solution pour garantir la santé de la population.
- Pour oublier les séparations raciales, j’opterai personnellement à rapprocher les quartiers, à ne pas faire de différence basée sur la couleur de peau, et à faire en sorte que tout le monde ai les mêmes revenus.

Redonnons vie à Détroit ! En route pour le futur...

Classe de 4e3 : Discours d’Anaïs, Sidonie et Karl

Mes chers compatriotes,
Aujourd’hui, Détroit est en crise, c’est pour cela que je veux me présenter pour les élection de la ville.
On a une autoroute à 8 voies, avec, d’un côté, des quartiers pauvres, dont la plupart des habitants vivent sous le seuil de pauvreté, et, de l’autre, des banlieues blanches aisées.
La ville est profondément divisée. Au Nord, se trouvent les banlieues essentiellement blanches : les boutiques y sont plus prospères, les maisons fraîchement repeintes. Ces quartiers sont à 83% blancs et le revenu moyen des foyers y est deux fois supérieur à celui des résidents du Sud.
Cela doit cesser !

Détroit est défigurée, elle est aujourd’hui parsemée d’immenses usines désertes, qui servent de refuge à 13 000 sans-abris.
Nous devons changer cette situation.

La police est inactive. Les résidents sont obligés de détruire les maisons vides eux-mêmes pour éviter qu’ils soient squatés. Le trafic de drogue est le principal moteur de l’économie. Dans les centres commerciaux des banlieues Nord, les adolescents blancs écoutent tous les rappeurs en vogue. Le rap est l’une des rares choses à avoir réussi à avoir traversé la frontière !

Mes idées pour changer tout ça ?
- Faire revenir des habitants, redonner du travail, réouvrir les entreprises,
- réenchanter la ville par le cinéma,
- le projet Heidelberg avec ses maisons colorées et ses installations artistiques à partir d’objets de récupération, attire 300 000 touristes par an.
Un slogan donne tout son sens, celui de l’affiche du label « Made in Détroit » : « Les temps dur passent, les gens forts restent. »

Si vous votez pour moi, je ferai tout pour que cela se réalise !

Classe de 4e4 : Discours de Marc-Antoine et de Yamin

Mes chers concitoyens,

Je suis James Lucking, candidat à l’élection municipale de Détroit.
Tout d’abord, je ne vais pas vous le cacher, il y a énormément de problèmes à Détroit :
- La ville perd ses habitants, c’est une shrinking city. La plupart des usines sont laissées à l’abandon car les sociétés vont en Chine. Cela a engendré un fort taux de chômage qui touche beaucoup de gens.
D’ailleurs, un tiers des détroitiens vivent sous le seuil de pauvreté. A cause de la désindustrialisation, notre ville est pauvre.
- La ségrégation spatiale que nous subissons est inacceptable. Noirs et Blancs sont séparés géographiquement : les Noirs au Sud et les Blancs au Nord.

Détroit subit une crise économique et financière qui a ravagé le visage de notre ville. Les bâtiments sont délabrés, de nombreux immeubles sont en ruines, des terrains sont à l’abandon et les infrastructures municipales sont en mauvais état.

Mais aujourd’hui je vous propose de redonner à Détroit un dynamisme financier, économique et culturel.
Il faut attirer toutes les entreprises pour créer des emplois pour cela nous allons reconstruire la ville.
- Nous raserons les immeubles insalubres et nous construirons des bureaux écologiques et solaires, dans lesquels les entreprises pourront s’installer et laissera place à des espaces verts aménagés sommes des parcs, des pistes cyclables,
- l’urban farming se développera et pourra ainsi fournir aux habitants des produits bio.
- Nous conserverons les bâtiments historiques comme la gare, le city hall et les rénoverons.
- Nous garderons aussi tout ce qui est recyclable et les artistes pourront laisser libre court à leur imagination pour qu’ils puissent travailler.

Ainsi, Détroit redeviendra une ville riche financièrement, économiquement et culturellement comme New York !

Classe de 4e4 : Discours de Méline et de Paul

Chers habitants de Détroit,
Notre ville emmène chaque année 300 000 touristes dans nos rues pour admirer nos maisons colorées construites à partir de matériaux de récupération.
Grâce à l’urban farming, nous cultivons nous-même des fruits et légumes sains et équilibrés pour bien nourrir nos enfants sans avoir à dépenser toutes nos économies.
Nous attirons également les cinéastes et réalisateurs pour nos banlieues et ruelles « libres ».

Mais savez-vous pour quelle raison viennent-ils vraiment ici ? Détroit est à refaire !
C’est pour cette cause que Détroit devient le décor de nombreux films engagés.
Alors que la drogue envahit nos rues et que la police les a désertées, nous nous laissons faire.
Mais réagissez !

Nous pourrions, par exemple,
- vendre nos cultures données par l’urban farming à d’autres villes pour renouer le contact avec celles-ci.
- Transformer nos bâtiments vides en écoles ou en logements pour les sans-abris !
- relancer le marché de l’automobile et ainsi créer de nombreux emplois.
- Donner de meilleures chances à nos enfants qui lancent des appels au secours à l’aide du rap.

Si vous voulez, comme moi, sauver cette ville, alors vous savez pour qui voter.
Si vous avez déjà abandonné, relevez-vous, c’est la 1ère étape ! Nous pouvons y arriver !

« Les temps durs passent, les gens forts restent. »

Classe de 4e4 : Discours de Lina, Jade et Arthur

Détroit est une ville touchée par la ségrégation raciale et spatiale :
- Dans les quartiers du Sud, les quartiers pauvres où la population est majoritarement noire, les gens restent démunis et toujours dans le besoin. La désindustrialisation y a fait des ravages : baisse du nombre d’emplois, fuite des usines, hausse du chômage... de nombreux bâtiments sont calcinés, on trouve des carcasses de voiture partout, ce qui n’est pas favorable au développement de notre ville.
- Au Nord, les quartiers sont plus prospères et la vie y est plus facile. La population est à 83% blanche. Dans ces quartiers plus riches, les revenus moyens par foyer sont deux fois supérieurs à ceux des quartiers du Sud. Ce qui prouve la séparation du lieu de vie des habitants en fonction de leurs revenus et le fait que la ville reste divisée entre les personnes de couleur noire et celles de couleur blanche.

Les nombreuses usines abandonnées servent aujourd’hui de refuge à 13 000 sans-abris. La vente de drogue est devenue la principale ressource économique pour une bonne partie de nos citoyens. Je sais que je parle de sujet tabous, mais il faut voir la vérité en face et nous rendre compte que nous sommes en train de détruite cette ville de l’intérieur !
Néanmoins, le rap reste notre fierté grâce à de nombreux rappeurs comme Eminem et Proof ainsi que bien d’autres jeunes artistes devenus des idoles. Les personnes habitant dans les banlieues Nord ne connaissent pas la misère que ces gens ont vécu. Mais eux aussi écoutent cette musique et portent les mêmes vêtements que ces stars du rap.

L’urban farming s’est développée à Détroit, ce qui, pour moi, est une très bonne chose. Il faudrait néanmoins essayer de mieux partager les terrains agricoles entre les différentes classes sociales. De plus, le paysage est plus attirant et beaucoup moins dangereux qu’avant, ce qui pourrait nous aider à développer le tourisme dans les années à venir.
Quant à l’alimentation, elle s’est considérablement améliorée depuis le commencement du projet d’agriculture en ville.

Nous avons également développé depuis quelques années une sorte de terrain de jeu pour les cinéastes, grâce à de nombreux acteurs et réalisateurs. Les vieilles usines servent aujourd’hui de « maisons » aux sans-abris : ceci est une très bonne idée à une condition : IL FAUT que ces bâtiments soient rénovés et utilisés comme un refuge pour TOUS les SDF qui décèdent à l’arrivée de chaque hiver.
MOI, je pense que tout est possible et que tout peut-être reconstruit.

Celui laisse à tous les habitants de Détroit une grande liberté et la possibilité de changer.

Nous pouvons le faire, ensemble, nous pourrons reconstruire notre merveilleuse ville.

P.-S.



Identifiants personnels
Lien hypertexte :

Un message, un commentaire ?

| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Collège Les Bouvets - Puteaux (Académie de Versailles)
Directeur de publication : Selim BELBACHA, Principal